Subscribe to RSS - robotics

robotics

Finance ANR | 2012 - 2016

L’une des tendances des vingt dernières années est la multiplication du nombre de dispositifs numériques utilisés dans le cadre de notre vie quotidienne ; cette dynamique, selon les études de prospective, va continuer à s’accélérer. Mais qu’il s’agisse de terminaux personnels multimédia, toujours plus sophistiqués, intégrant de plus en plus de capteurs, interconnectés, offrant des interfaces intuitives et multimodales de type personnages virtuels ou bien de robots domestiques spécialisés pour des tâches de surveillance ou de nettoyage, le constat est toujours le même : ces objets ne répondent que partiellement aux attentes des usagers. En effet, tous ces dispositifs ne disposent pas encore de la capacité à établir une relation avec l’usager, alors que cette capacité est considérée comme le facteur clé pour apporter une valeur ajoutée significative dans la vie de tous les jours. Là où, dans l’histoire, l’outil est une extension de la main de l’homme, le collectif de dispositifs numériques modernes qu’utilise l’homme doit former une véritable extension de lui-même dans le monde qui l’entoure. Pour se faire, il doit pouvoir utiliser ce collectif, qui évolue sans cesse, comme une entité artificielle unique s’incarnant dans chacun des différents dispositifs. De la relation créée avec cette entité naîtra un compagnon artificiel qui devra être fiable, juste, altruiste, sûre, rapide, crédible et empathique.